Jus d’orange : un danger au quotidien ?

Un jus d’orange frais chaque matin …peu importe la météo, c’est un rayon de soleil qui balaye la table du petit déjeuner !

Les Français en raffolent. Ils en consomment 27 litres par habitant et par an. Les industriels ont su nous convaincre que le jus d’orange était à la fois un antidote à la morosité ambiante et un passeport-santé. Une boisson saine, naturelle et pleine de vitamines qui est devenue l’un des produits préférés des publicitaires.

Mais les spots télévisés, mettant en scène un sympathique petit producteur qui chouchoute ses orangers, cachent une réalité bien plus acide. En effet, l’essentiel du jus d’orange que nous consommons provient d’immenses plantations au Brésil. On y pratique l’agriculture intensive, les vergers sont arrosés de pesticides et, les petites mains qui cueillent les oranges travaillent dans des conditions pénibles. Quant à l’atout santé, là aussi il y aurait quelques pépins dans le fruit ! Sait-on qu’un verre de jus d’orange serait aussi sucré qu’un verre de soda ? Et que la vitamine C est volatile ?

Pressé, concentré, congelé, réhydraté… Nous suivrons durant 12 000 kilomètres le long voyage du jus d’orange… des orangeraies brésiliennes jusqu’à la table de nos vacances.

Un reportage de Meriem Lay et Guillaume Viart
08/08/2013

Share this Post!